Sunday, June 12, 2022
HomeFrench NewsJO 2024 : le stand de tir menace une zone naturelle protégée

JO 2024 : le stand de tir menace une zone naturelle protégée





La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

Malgré son engagement à livrer « le premier grand événement sportif à contribution constructive pour le climat », le comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 envisage d’organiser une épreuve sur une zone naturelle protégée. Il s’agit du tir sportif (pistolet à air comprimé, carabine, plateaux d’agile visés au fusil…), dont le corridor des finales pourrait se retrouver sur le boulodrome du parc Georges-Valbon, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), selon un doc lu par Mediapart. Problème : c’est un web site classée Natura 2000, et donc protégé en raison de la richesse et de la vulnérabilité de la faune qui s’y trouve. 

Les épreuves de tir devaient initialement se tenir sur le « terrain des essences », une ancienne parcelle militaire où furent stockées des cuves d’hydrocarbures entre 1950 et 2002. Sa dépollution est l’un des legs que les organisateurs de la compétition sportive veulent laisser aux habitant·es du 93 en « héritage ».

Mais de retour des JO de Tokyo, Paris 2024 estime que la zone est trop petite pour accueillir les 3 600 spectatrices et spectateurs attendus, et qu’il faut plus de place pour installer les stands de tir, comme l’a déjà signalé Le Parisien. Le comité décide donc de demander une extension substantielle du périmètre de building : 2,44 hectares – soit 24 400 m2 – sur la zone Natura 2000 qui entoure l’ancien web site militaire.

Nouveau plan des halls de tir sportif: en rose, l’extension sur la zone Natura 2000.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments